SAINTE RADEGONDE DES NOYERS - Vendée
Entre Mer et Marais

logo du site
  • <center>SAINTE RADEGONDE DES NOYERS - Vendée</center>
  • <center>SAINTE RADEGONDE DES NOYERS - Vendée</center>
  • <center>SAINTE RADEGONDE DES NOYERS - Vendée</center>
  • <center>SAINTE RADEGONDE DES NOYERS - Vendée</center>
  • <center>SAINTE RADEGONDE DES NOYERS - Vendée</center>
  • <center>SAINTE RADEGONDE DES NOYERS - Vendée</center>
  • <center>SAINTE RADEGONDE DES NOYERS - Vendée</center>

Accueil du site > Commune > Présentation de la commune

Présentation de la commune

Notre commune

Sainte Radegonde des Noyers, commune rurale du Sud Vendée, est à l’origine une simple île calcaire parmi d’autres, émergeant de ce golfe baptisé golfe des Pictons au XIXè siècle.

Ancienne seigneurie elle appartient au XIIIè siècle à Thibaud Alexandre, écuyer seigneur de Ste Radegonde en 1288.

Une grande partie du territoire de la paroisse et détenue par le prieur du lieu. Au cours des siècles, le village bénéficie des travaux d’assèchement des marais alentours, réalisés au Moyen Âge par les abbayes voisines, et est ainsi enrichi de terres qui, mises en valeur, deviendront la source principale des revenus de ses habitants.

Sur son territoire, les canaux des Cinq-Abbés, du Clain, de Vienne et les écluses qu’ils comportent sont les témoins de ces grands travaux qui ont permis au fil des siècles de reprendre et d’assécher les marécages laissés par les retraits successifs de l’océan. La culture, la pêche puis l’élevage sont les ressources principales de ces habitants.

Au XIXème siècle, l’ère industrielle se concrétise par la création d’une laiterie. Son activité s’éteint au XXème siècle pour des raisons de rentabilité. Beurre de Ste Radegonde des Noyers Beurre de Ste Radegonde des Noyers De nombreux moulins ont été actifs, dont il ne reste désormais qu’un seul exemplaire dépourvu de ses ailes.

Notre commune bordée par la Baie de l’Aiguillon, vous accueille entre La Rochelle, les plages de sable de l’Atlantique et la Venise verte à moins de 30 minutes.

Notre paisible village se caractérise par ses jardins entourés de murets de pierres sèches, ses venelles, son église du XVIème siècle au milieu des tilleuls et son vieux moulin.

Avec ses canaux poissonneux, ses circuits de randonnées, ses pistes cyclables, notre village est le trait d’union entre les "Portes à la Mer" et le Marais Poitevin.

Origine du nom

SAINTE RADEGONDE : épouse de Clotaire 1er Roi des Francs. Radegonde est devenue religieuse et a fondé une abbaye de femmes à Poitiers où elle meurt en 587. Elle est très honorée en Poitou.

Le déterminatif « NOYERS » fait allusion à l’environnement botanique. La présence des noyers s’explique par le fait qu’au Moyen Age le pressage des noix constituait le principal moyen de se procurer de l’huile alimentaire.

Le village porta longtemps le nom de Ste Radegonde-des-Marais avant la révolution.

Qui était Sainte Radegonde ?

Radegonde est née vers 520 à Thuringe (Allemagne) où le roi son père est battu par les Francs. Capturée par le vainqueur Clotaire, fil de Clovis, Radegonde est emmenée à Soisson.

Devenu veuf, le roi mérovingien Clotaire épouse la jeune femme âgée de 15 ans, malgré elle. Radegonde profite de son rang pour soigner les malades et aides les pauvres. Après l’assassinat de son jeune frère par Clotaire, Radegonde quitte la cour de son mari et prend le voile. Elle obtient de son époux la permission de s’installer à Poitiers, près du tombeau de St Hilaire, où elle fonde un des premiers couvents de femme, le monastère Sainte Croix.

Refusant la dignité d’abbesse, confiée à sa compagne Agnès, elle continue à secourir les pauvres et oeuvre pour la paix par la prière et le jeûne. Le monastère reçoit en 568 les fragments de la vraie Croix du Christ donnée par l’empereur de Constantinople. Furieux, l’évêque de Poitiers, jaloux de l’aura de Radegonde, refuse de recevoir le reliquaire. A la demande de Radegonde, l’évêque de Tours le remplace.

Radegonde meurt le 13 août vers 587 et la sainte est enterrée dans l’église Sainte-Marie qui devient église Sainte Radegonde.

Femme à la foi reine et religieuse, conciliant parfaitement ses deux rôles, elle était ferme, digne, intelligente, cultivée, humble et charitable. Elle représente un modèle pour les Poitevins.

Le culte de Ste Radegonde était très répandu dans la région. Les paysans avaient coutume de l’implorer pour lui demander d’intercéder auprès du Seigneur afin qu’elle empêche l’orage de détruire les récoltes.

Blason de la commune
100px Blason Sainte Radegonde des Noyers 85267
C’est lors de la réunion du Conseil Municipal du 2 décembre 1988 que la commune a adopté son emblème : Ecu de Charles CORNEILLE.
Compte Rendu de cette réunion :
La commune de Sainte Radegonde-des-Noyers possède en son église une statue de Sainte Radegonde, Reine de France, cette statue est inscrite à l’inventaire supplémentaire du 24 novembre 1976. La statue porte les armes de Charles CORNEILLE, curé seigneur des Landes Génusson, cadet de famille noble, il fit don de cette statue à la paroisse de Ste Radegonde-des-Noyers, ayant certainement une chapelle en cette église, le registre paroissial porte à diverses reprises le nom de Corneille, c’est donc à bon droit que le Maire propose au Conseil Municipal d’adopter pour symbole urbain, l’écu de Charles CORNEILLE. « D’or au chevron de gueules accompagne en pointe d’une corniche de sable posée en pal les ailes déployées ». La statue en bois polychrome installée le 4 juin 1684, selon la tradition dans l’église paroissiale de Ste Radegonde-des-Noyers fut dépouillée de sa peinture originale, les archives diocésaines de La Rochelle conservent la quittance de dorure peinture pour cette statue délivrée à Nicolas GAUSSERON, curé de Sainte Radegonde-des-Noyers le 3 avril 1684. Le Maire de Ste Radegonde-des-Noyers a demandé à Mr DE PRESSENSE, d’établir l’analogie du blason de la statue avec les armes de Charles CORNEILLE du diocèse de La Rochelle, sous le numéro 161 du bureau de Mauléon dans le registre du Poitou du grand armorial de France. Monsieur DE PRESSENSE dit que c’est à bon droit que le Conseil municipal peut adopter ce blason.

Ancien pont

Clin d’oeil artistique : Palissade Ste Radegonde - FRAC PC 1974 Raymond Hains - Palissade Sainte Radegonde 1974/88 bois, 16 planches 195 x 196 cm acquisition 1988 | à l’artiste n° inv. 988.5.1 Collection FRAC Poitou-Charentes photo : Richard Porteau ©Paris, ADAGP, 2011



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF